Les grands enfants et adolescents

Il s’agit d’une phase de transition très importante dans le développement d’un individu tant sur le plan physique (changements corporels), psychiques (la personnalité s’affirme et se modèle) que sur le plan social (groupe, vie en société).

Tous ces chamboulements nécessitent une très grande capacité d’adaptation pour retrouver un équilibre qui a tendance à se défaire à chaque instant.

Ces grands enfants débordent souvent d’énergie et ont encore peu conscience de leur corps et de leurs limites. Les traumatismes sont donc fréquents (à l’école, au sport, …) et les postures parfois maladroites et inappropriées.

Le passage de l’enfance à l’âge adulte modifie également le mode de fonctionnement et de pensée. Ce passage est plus ou moins facile à vivre. L’image du corps et le poids de la société (groupe) en sont des points clés. Un mal-être profond et les traumatismes psychiques non gérés, vécus pendant cette période, peuvent avoir des répercussions sur la construction de l’adulte qu’ils vont devenir. Le corps en est souvent un mode d’expression privilégié.

Le but de l’ostéopathe est d’aider ces patients à retrouver un bon équilibre afin d’éviter ou de limiter certains désagréments présents et futurs. Une dysfonction traitée sera toujours ça de moins à compenser. Plus il y a de compensations, plus le travail de l’ostéopathe risque d’être long et difficile.

Quand consulter ?

  • Pour un bilan annuel afin de prévenir ou de limiter les désagréments liés aux petits traumatismes de la vie quotidienne : chutes, cartable lourd, …
  • Quand l’histoire de vie est particulièrement riche : Antécédents médicaux, chirurgicaux, traumatismes physiques et psychiques, depuis la conception jusqu’à aujourd’hui
  • Après une opération ou un traumatisme important (accident, chute, fracture, entorse, …)
  • Avant le début d’une nouvelle activité (sport, musique, …) ou à la rentrée.
  • Pour des troubles de la posture : élément primordial dans la prise en charge des grands enfants et des adolescents qui ont tendance à adopter de mauvaises positions. Il peut s’agir d’une attitude scoliotique, d’une scoliose vraie, d’une cyphose, d’une hyperlordose ou au contraire d’une rectitude. Dans certains cas, une demande de prise charge complémentaire pourra être demandée (kinésithérapeute, podologue, sophrologie…) pour une prise en charge plus complète.
  • Appareils dentaires : de nos jours, les traitements orthodontiques sont monnaie courante. Pour de simples soucis d’esthétismes ou de réels problèmes d’occlusion, leur mise en place n’est pas anodine et nécessite une très grande capacité d’adaptation. Pour faire bouger les dents, les appareils prennent fortement appui sur les structures de la face et peuvent entraîner ou révéler des déséquilibres importants. Il est donc conseillé de voir un ostéopathe avant un traitement orthodontique pour « préparer le terrain », pendant le traitement pour limiter ses conséquences et parfois l’accélérer et enfin après pour corriger les derniers déséquilibres. Voici quelques manifestations qui peuvent laisser penser qu’un enfant a mal géré le traitement orthodontique : maux de tête, douleurs cervicales, dorsales, fatigue, problèmes de concentration, mâchoire qui craque, mastication difficile, … Il semble exister un lien étroit entre les malpositions dentaires et la posture. Une alliance orthodontiste / médecin / ostéopathe est donc très importante.
  • Pour des douleurs diffuses : souvent catégorisées en douleurs de croissance
  • Troubles du comportement : il peut s’agir d’hyperactivité, de troubles de la concentration, de difficultés d’apprentissage, ou de mal-être, de morosité, d’irritabilité…
  • Troubles du sommeil : très fréquents dans cette tranche d’âge avec des réveils, des cauchemars, des difficultés d’endormissement ….
  • Troubles digestifs : également très fréquents, le ventre est souvent une zone d’expression importante de déséquilibres : coliques, diarrhées, constipations, …
  • Troubles ORL : dans le cadre d’infections ou d’inflammations chroniques telles que des otites, rhinites, sinusites, allergies, … (en dehors des phases aigues) pour limiter leurs conséquences et celles de leurs traitements sur l’équilibre du corps. Il peut s’agir également de troubles de l’équilibre
  • Troubles respiratoires : asthmes, essoufflement à l’effort,…
  • Suivi et prise en charge des enfants souffrant de pathologies lourdes et de handicaps en complément d’une prise en charge médicale de référence

 La vision globale de l’ostéopathie est importante dans ce genre de problématiques car elles sont souvent plurifactorielles. L’ostéopathe pourra ensuite réorienter son patient pour une prise en charge complémentaire au besoin.

< Les nourrissons et jeunes enfants                                           Les sportifs et musiciens >